Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de youpidou.over-blog.fr
  • : Voici un blog présentant les découvertes culturelles de youpidou, jeune et joyeuse étudiante parisienne, aimant la littérature, le cinéma et les arts. Vous trouverez ici de quoi vous donner des idées de lecture, chose à voir ou à faire.
  • Contact

Ce que je lis en ce moment

 

9782253125723FS.gif

 

Le rapport de Brodeck,

de Philippe Claudel,

aux éditions Le Livre de Poche.

Recherche

Archives

18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 15:08

Cela faisait trop longtemps à mon goût que je n'étais pas allée au cinéma. J'ai tout de même pu me libérer pour aller voir un film dont on entend beaucoup parler : Black Swan.

 

blackswan-affiche.jpg

 

Petit rappel de l'histoire :

Nina est ballerine au sein du prestigieux New York City Ballet. Elle a enfin l'occasion de devenir danseuse étoile, lorsque le directeur artistique, Thomas leroy, décide de remplacer l'ancienne pour les prochaines saisons. Il recherche un nouveau visage et un double talent pour sa nouvelle mise en scène du Lac des Cygnes, dont l'originalité consiste à faire jouer à la même danseuse à la fois le cygne blanc, gracile et innocent, et le cygne noir, sensuel et dangereux. Car dans le conte les deux cygnes sont sosies. Nina est choisie mais, si elle interprète à la perfection le cygne blanc, le cygne noir lui pose problème. Arrive alors une nouvelle ballerine au sein de la troupe, Lily. Elle devient sa principale rivale car elle danse à la perfection le cygne noir. La concurrence entre les deux jeunes filles, se mue en amitié perverse. Nina, obsédée par la perfection, ne cesse de s'enfoncer dans le coté sombre de son âme, en cherchant à le révéler dans sa danse. Mais elle commence à voir un double maléfique d'elle-même un peu partout et il ne faut pas qu'elle révèle son trouble si elle veut garder sa place dans le ballet...

 


 

Si ce film est autant promu c'est pour plusieurs raisons :

D'abord parce qu'il est nommé 5 fois pour les Oscars de cette année (dont meilleur film, meilleure actrice et meilleur réalisateur) ; ensuite parce que le réalisateur, Darren Aronofsky, est reconnu dans le milieu pour faire de bon film, même si ça filmographie n'est encore pas très fournie (courte biographie en fin d'article) ; enfin parce que le casting est très bon. Vincent Cassel y joue le rôle du directeur artistique, Mila Kunis, jeune valeur montante d'Hollywood, y joue Lily et Natalie Portman, nominée aux Oscars pour sa prestation, joue le rôle de Nina. D'ailleurs, on qualifie ce film comme "LE film de Natalie Portman". Il faut dire qu'en 10 mois de temps elle a obtenu le niveau de danse d'une ballerine professionnelle. Un exploit ! Et un investissement physique et psychologique car elle déclare avoir fait 5 heures de danse par jour en plus de la natation et de la musculation (pour éviter les blessures). Quand on la voit danser dans ce film, on ne peut que saluer sa performance.

 

black swan

Natalie Portman et Darren Aronofsky

 

 

J'ai beaucoup aimé ce film mais il peut ne pas plaire. Il faut aimer les thrillers mentaux et le suspens. Ici la personnalité de Nina va se dédoubler entre le côté blanc et le côté noir. Tout n'est qu'illusions, schizophrénie et paranoïa. Le côté blanc, c'est la mère de Nina qui l'a créé. Nina est enfermée dans le cocoon maternel. Le côté noir, va lui être révélé par Thomas et Lily, pour libérer la danse de Nina de la technique ou lui prendre sa place. Dans tous les cas Nina est manipulée et elle finie par ne rien maitriser. Mais elle continue de poursuivre son rêve de perfection. Bien sûr, comme tout ce que je présente sur ce blog, je conseille de le voir. Au moins parce qu'on fera référence à ce film pendant un bout de temps. Pour les peureux je vous rassure : ce film ne fait pas peur en soit, il dérange. Autre avertissement : à ne pas regarder avec des enfants (moins de 12 ans), le film contient des scènes de sexe assez poussées, bien que tout en suggestion. Bon visionnage !

 

 

Biographie de Darren Aronofsky :

Né en 1969 à New York, il entre dans le monde de l'art en étudiant les techniques de réalisation et d'animation à Harvard. Son court métrage de fin d'étude, Supermarket Sweep, lui ouvre les portes de l'American Film Institute. Son premier film, Pi, remporte le prix de la mise en scène au Festival Sundance. Puis il décide d'adapter le roman Last exit to Brooklyn d'Hubert Selby. Ce qui donne le film à succès Requiem For a Dream qui raconte la descente aux enfers lié à la drogue. Au bout de deux films Aronofsky est devenu un réalisateur culte pour la jeune génération. The Fountain, présenté au Festival de Venise en 2006 obtient un succès mitigé. Il enchaine avec The Wrestler, histoire autour du catch avec Mickey Rourke qui remporte le Lion d'Or à Venise.

 

 

Son dernier film est Black Swan, actuellement en salle.

 

 

Sources :

www.blackswan-lefilm.com

www.allocine.fr/personne/fichepersonne-22682/biographie

Partager cet article
Repost0

commentaires

S


Je suis d’accord avec vous, Natalie Portman a vraiment interprété ce rôle à
merveille!


Je me devais de faire une critique un peu plus élaborée que mes autres
critiques, le film en valait l’effort…  Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, ce film ne laisse pas beaucoup de spectateurs indifférents et,  c’est pour moi un des critères qui fait que j’ajoute ou non un film sur ma liste « à voir »… je confirme : Le Cygne Noir / Black Swan est à
voir!


Le cygne blanc, Nina, l’héroïne jouée par Natalie Portman (magnifique dans
son rôle), à l’aube de la retraite du haut de ses 25 ans, se démène corps et âme pour obtenir le rôle de danseuse étoile dans le Lac des Cygnes. Tout et tous dans son entourage ont un côté
ambivalent; elle se retrouve à chaque étape propulsée encore un peu plus dans sa folie jusqu’au bouquet final, l’apothéose, même le rôle qui lui permettra de devenir danseuse étoile ne l’épargne
pas bien au contraire. Tout concorde, elle n’a pas la moindre chance d’échapper à sa folie.


Sa mère Erica (Barbara Hershey) vit sa vie par procuration à travers sa
fille. Cette symbiose pourrait être un parfait accomplissement mais la réalité est tout autre.  Erica vit à travers sa fille son propre rêve d’être
danseuse, avorté justement par la naissance de Nina. Cette mère se montre aimante et dévouée  mais n’est-ce pas pour mieux la contrôler? La pression
est forte et Nina commence à voir un double d’elle-même.


 


Confinée dans un monde hermétique imposé aussi bien chez elle qu’à l’école
de danse l’innocence de Nina est mise à rude épreuve lorsqu’elle découvre, grâce à… ou à cause de… sa rivale Lilly (Mila Kunis) le monde extérieur, le plaisir charnel. Poussée par sa rivale qui a
tout à gagner de sa déperdition et pas habituée à ce monde, Nina ne connait pas les limites et tombe dans l’autre extrême, dans la décadence qui l’amène là encore à ne plus distinguer
le vrai du faux. 


 


Alors que Nina rêvait d’un futur glorieux dans la loge de la danseuse
étoile Beth MacIntyre (Winona Ryder), elle entrevoit un futur beaucoup plus désastreux lors de la soirée de sa nomination.  Tout comme Beth, Lilly
sera la prochaine conquête du directeur artistique Thomas Lerroy (Vincent Cassel, superbe), tout comme Beth, Lilly sera abandonnée par le directeur artistique, tout comme la danseuse étoile
déchue Beth, Lilly sera forcée à la retraite pour une danseuse plus jeune; 


 


Enfin, ce rôle tant attendu, ce rôle qui lui permet de justifier tous les
efforts d’une vie vient ponctuer sa folie. Elle représente si profondément le cygne blanc qu’elle ne se voit pas devenir le cygne noir. Dévorée par la perfection de sa prestation de danseuse,
elle va jusqu’à assassiner ce cygne noir pour prendre sa place… Nina réussit le cygne noir à merveille… est pour cause… elle est le cygne noir.


Comment ne pas devenir complètement folle?


Je me suis laissée habiter par l’histoire belle et horrible à la fois,
chaque situation, chaque personnage me confrontant systématiquement à la dualité du Lac des Cygnes, blanc/noir, sincérité/tromperie, vrai/faux etc.  J’ai ressenti à plusieurs reprises la souffrance du personnage, une angoisse soutenue  jusqu’à la fin du film, c’est
pour ces raisons que je classe ce film parmi les bons films!



Répondre
P


En même temps je pense qu'elle le méritait ! C'est vraiment une bonne actrice !



Répondre
Y


Résultat de la cérémonie des oscars : Natalie Portman est bien élue meilleur actrice 2011.



Répondre
P


C'est vrai qu'on a bcp entendu parler de Black Swan. Ce film a vraiment l'air bien. Je me suis promis d'aller le voir (en espérant que j'aurai le temps ).



Répondre